samedi 16 juin 2018

COMPTE RENDU ALSACE MAI 2017


La 39ème se retrouve en Alsace

C'est en Alsace que les anciens de la 39° promotion avaient choisi de faire une « cure » organisée par Michel et Solange Knoderer. Nous n'étions que quatre couples cette année, les autres anciens ayant différentes occupations, pour cette période de mai. Les retraités sont au bord du « Burn Out ».


En fait, nous étions partis pour étudier les mécanismes d'horlogerie de la cathédrale de Strasbourg et de l'église de Kayserberg. Cela nous rappelait la fabrication des éléments de la pendule en 3° année avec Monsieur Christ, pendule que nous n'avons jamais terminée. Déjà à cette époque (1964-1965) le temps passait trop vite.


L'hébergement choisi par nos amis était remarquable, le premier à Entzheim, le second à Ribeauvillé. Quant aux visites, les classiques certes, mais toujours aussi agréables : Strasbourg, la Petite France, sa cathédrale, la mini croisière sur les canaux, sans oublier le repas de midi dans un véritable « winstub » « Le Clou » (www.le-clou.com), avec son décor alsacien et sa superbe choucroute. De très nombreux artistes ont dédicacé leurs photos après avoir déjeuné ou dîné clans cet endroit.

Le deuxième jour fut consacré au Mont Saint Odile, site fort curieux, avec ses différentes chapelles et ses points de vue sur la plaine d'Alsace. Après un repas dans une ferme auberge au cœur de la forêt sur la route de Kreuzweg (www.ferme-auberge-lindenhof.fr),

découverte du « Parc aux cigognes » à Hunawihr (www.centredereintroduction.fr). C'est un lieu remarquable où une équipe de passionnés par ces animaux a réussi en quelques années à réinstaller ces grands migrateurs. Il fut intéressant de regarder le nourrissage par l'homme de cigogneaux, le plus jeune avait huit jours et quelques-uns étaient âgés de trois semaines.





Pour terminer cette journée, visite de Riquewhir, charmant village alsacien. Les touristes ayant rejoint leurs hôtels, les rues étaient calmes et propices pour faire de belles photos de maisons typiques.




Le troisième jour fut un rappel à l'ordre pour nos vieux genoux avec la visite du site du Haut Koenigsbourg. Que de marches, mais cela en vaut la peine ! Cette forteresse totalement reconstituée au début du XX° siècle est fort belle. Le grès rose des Vosges utilisé pour sa construction a été remarquablement sculpté (www.haut-koenígsbourgfr.fr). Mais notre périple ne s'est pas arrêté là. Nous avons encore visité Eguisheim, Colmar et Kaysersberg. Quelle belle région ! On comprend mieux en la visitant que plusieurs villages concourent au « Village préféré des français »

Voilà donc résumées les retrouvailles 2017 des anciens de la 39°.


Mais j'ai oublié de mentionner les verres de Riesling ou de crémant à chaque apéritif, la visite de la distillerie Jos-Nusbaumer avec ses alcools et ses liqueurs de fruits. Enfin une découverte pour nous les « Jules » le sorbet au marc de Gewurtz. Nous connaissions évidemment le marc de Gewurtz, mais pas le sorbet sans fruit, quelle belle spécialité alsacienne !
L'an prochain, nos retrouvailles se feront en Seine et Marne. Souhaitons que nous soyons plus nombreux pour ces moments d'amitié.
Personnellement ce séjour en Alsace était un pèlerinage. En effet en 1966, nous étions quelques camarades de la 39° promotion à avoir accompagné Monsieur Charles PORTET, le directeur de la « Boite à Jules » au congrès de la FAETEC la Fédération Française des Anciens Elèves des  enseignements Techniques et Professionnels dont il était le Président de 1963 à 1981.

Jacques Chatriot

Aucun commentaire:

Publier un commentaire